Pourquoi tu cours?

Le hamster monte dans sa roue, et court. Après un but, un objectif : Ah, cette ile paradisiaque… On lui a dit que la-bas, l’herbe y était plus verte, l’air plus doux, l’eau plus fraiche, et les hamsters plus beaux!

Parfois, il en sort. Il dort, boit, mange, met un peu d’ordre dans sa vie, se dit que plus tard ce sera bien, quand il y sera arrivé. Puis il y retourne, croyant que sa petite roue le rapproche un peu plus de son ile.

Parce que Oui, Un Centimètre de Plus, Ca Compte! Alors il court encore plus fort pour arriver plus vite!

Son maitre, un célibataire d’une trentaine d’années l’observe. Arnaud est exténué, mort, stressé par sa semaine. Mais ouf, il est en week-end, un instant d’apaisement enfin. Pendant 2 jours, il pourra se retrouver, un peu. 48h pour vivre, c’est trop court pour atterrir complétement. Stress, insomnie, déprime, c’est devenu une habitude. Comme un cercle vicieux dans lequel il s’enfonce progressivement. Il sent peu a peu son esprit s’abrutir, tel un corps plongé dans un sable mouvant. Non, ce n’est pas l’age, c’est autre chose. Son objectif l’empêche de gouter le présent, de Vivre. Et pourtant il ne parvient pas a s’en libérer. Pire, plus il force, plus il coule. Alors il se sent impuissant.

Quelle drôle de vie que celle d’un hamster, quel manque de sens apparent! Il réalise pourtant qu’ils se ressemblent. Que son seul but est d’atteindre son objectif pour pouvoir enfin sortir de la roue, s’arrêter de courir. Pour cela, il lui faut courir encore plus vite, plus loin, plus fort.

Tel un alcoolique qui déciderait de se saouler pour arrêter de boire …

Et pourtant, de lui-même Arnaud dit qu’il va très bien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.