Paradoxes

La direction était choisie, la ligne bien tracée, et en avant marche!
Une deux une deux une deux, le soldat progresse,
Le travail est abattu comme une opération commando,
Et soudain, l’acte manqué, le Patatra!
Oublis … des clés, de prendre ses médocs, de fermer la porte…
Alors ralentissement … stop … arrêt sur image … réflexion …
Mais que se passe t’il?
Les certitudes s’écroulent, la conscience tel un soleil embrumé apparaît:
Sa vie est une chute libre.

Alors, il ouvre par hasard une de ces portes refermée il y a longtemps,
Un compartiment comme dirait l’Autre,
Et tombe « par hasard » sur le message d’une vie antérieure.
Il réalisa soudain que la vie en opération commando n’était pas pour lui,
Pour les autres peut-être …
Mais, incapable de fixer la date de l’armistice,
Il retomba instantanément dans son inlassable chute …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.