On vous ment!

Vous qui croyez impossible de concilier l’inconciliable!
A qui on explique qu’il faut faire des choix simples,
Être raisonnable ou pire, normal, ce mot ignoble!

Vous qui avez été assez crédule pour y croire,
Et qui pourtant – malgré les somnifères – ne dormez pas si bien la nuit,
Et bien je vous le dis, dans le blanc des yeux, sans sourciller:

Vous vous trompez!
Votre recherche de tranquillité
Est une chimère au goût si funèbre que vous êtes déjà mort
Sans même vous en rendre compte.

Vous me répondrez alors:

Mais je ne souhaite qu’un peu de quiétude

Et bien le moment est venu de choisir!
Prenez donc un puissant calmant!
Veillez surtout à ce qu’il vous soit fatal!

Ainsi vous pourrez profiter de la tranquillité durant l’éternité!
Et moi de ne plus subir vos sinistres leçons de morale!

Et pourtant, l’espoir est permis même aux plus cons d’entre nous!
Oui, ressusciter est toujours possible, je ne perds pas espoir en vous,
Tant que vous vous maintenez à une saine distance qui me permette de respirer convenablement.

Et pourquoi pas après tout?
Que celui qui n’a jamais été crucifié lève la main et se jette immédiatement d’une falaise!
Ainsi, commencera t’il enfin à vivre!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.