L’Emmerdeur Né

L’Emmerdeur né, n’est Pas une négation.
Ce n’est certes Jamais tout à fait de sa faute,
Car il fait Tout pour s’en empêcher.
Mais c’est Vraiment plus fort que lui.

Tel un écho incessant,
Emmerdeur UnJour, Emmerdeur TouJours.
Il se ramasse et réfléchit d’un mûr à un Autre,
Et il MÛRIT, Mûrit, mûrit, mais ne mourût point …

Sa vie jonchée d’innombrables Échecs ardemment souhaités,
Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie ?
Et aussi de quelques réussites çavam’man négligées,
À quand le Salut tellement exigé ?

Bonjouuuuur !
S’exclame-t’il avec la même voix tonitruante,
Avec laquelle il saluait le village tout entier dès 4 ans.
Voici l’emmerdeur sur le point d’arriver.

S’il ne vous importune pas, c’est étrange
Peut-être s’en empêche-t’il si furieusement,
Que son Naturel sur le point de revenir
Vous emportera au triple galop.

S’il ne vous importune pas, c’est étrange
Peut-être prépare-t’il quelque chose sournoisement,
Jouant l’aimable faux-cul, seconde nature qui
Vous retournera telle une délicieuse omelette espagnole.

Mais s’il vous emmerde, alors, tout va bien …
Il s’assied ici ou là, écoute les uns, discute avec les autres.
Et, à peine arrivé vous sentez, déjà, une certaine démangeaison,
Vous sentez quelque chose sans savoir bien dire quoi.

Car c’est le comble de l’emmerdement,
Que d’emmerder les autres,
Sans leur laisser la moindre chance,
De bien comprendre pourquoi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.